Dekker, Fred. The monster squad. 1987

Au XIX siècle, Van Helsing et ses alliées échouent à effectuer un rituel exercé avec une antique amulette qui renverrait dans les limbes Dracula et sa cohorte de monstres. Un sicèle plus tard, Dracula reparaît, accompagné de la créature de Frankenstein, de la créature du lagon, du loup-garou et de la momie, bien décidé à détruire l’amulette et ainsi établir sa suprématie sur terre. Mais une bande de gamins aventureux, qui se baptisent le « Monster Squad » décident de lui damer le pion et de finir ce que Van Helsing avait commencé. Aidé des notes de celui-ci, ils vont se mettre à la recherche de l’amulette, alors que Dracula et ses monstres commencent à semer le trouble ville.

Un bien sympathique film de monstres pour jeune public, daté de la fin des années 80. Dracula y apparaît déterminé à asservir l’humanité, aidé bon gré mal gré d’autres monstres issus du Panthéon fantastique occidental. L’ensemble est bien rythmé, pas mal réalisé et joué, les effets spéciaux corrects. Certes Dracula y cabotine à outrance dans une tenue que Christopher Lee a porté aux nues quelques décennies auparavant, mais l’ensemble respire d’une certaine bonne humeur, et est un moment de divertissement plutôt réussi, pour peu qu’on ne recherche pas un film d’auteur.

Certains des décors et scènes du films sont ainsi un hommage agréable aux classiques du genre, la vieille maison du bayou rappelant celle du Son of Dracula, la première scène faisant elle écho aux classiques mettant en scène de Dracula, de celui de Tod Browning au premier film où le personnage était interprété par Christopher Lee.

Dracula, le principal vampire mis en scène dans le film, est en tout point calqué sur les caractéristiques classiques du mythe. Ayant besoin de sang pour survivre, se transformant à loisir en chauve-souris, possédant de grandes capacités de guérison, il dort la journée dans un cercueil et craint l’ail, la lumière du jour où un pieu enfoncé en plein cœur. L’apport du film à trait à l’existence d’une amulette permettant une fois par siècle de se débarrasser du Vampire et de ses sbires.

Au final, un film grand public plutôt réussi, qui ravira les amateurs des Goonies, de Génération Perdue voir de Vampire vous avez dit Vampire.

Dekker, Fred. The monster squad. 1987
Dekker, Fred. The monster squad. 1987
Dekker, Fred. The monster squad. 1987


Une réponse à Dekker, Fred. The monster squad. 1987

  1. Un bon film de genre, hélas méconnu, mais qui devrait ravir (comme tu le soulignes) ceux qui ont adoré les Goonies. Perso, je rajouterai également le secret de la pyramide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *