Bradley, Milton. Menace sur Sunnydale

Alors qu’elle patrouille aux abords du Lycée de Sunnydale, Buffy tombe sur un vampire. Au moment de partir en fumée, ce dernier lance à la tueuse que la fin est proche, le Maître de la ville ayant semble-t-il mis sur pied un plan pour en finir avec le Scooby-Gang et faire définitivement main-basse sur Sunnydale. Buffy, Willow, Alex, Giles, Oz et Riley vont devoir rapidement identifier la menace qui se trame dans l’ombre, avant d’aller défaire leur ennemi dans son repaire.

Menace sur Sunnydale est donc un jeu sous licence, qui propose aux joueurs une aventure (en fait 4 aventures) dans l’univers de la tueuse de Sunnydale. Mis au fait d’une nouvelle menace qui plane sur la ville, Buffy et ses amis vont en effet devoir identifier le visage de leur ennemi (entre le Maître, Spike, le maire et Adam) , son repaire ainsi que l’arme nécessaire pour le vaincre. Pour cela, les différents personnages vont devoir fouiller la ville de Sunnydale, représentée par un certain nombre de ses lieux. Pendant ce temps, l’un des joueurs joue le rôle du méchant, et déplace ses troupes pour protéger les indices et faire perdre un maximum de temps aux autres, qui n’ont que 12 tours pour collecter ces indices. Ceux qui ont déjà joué à La Fureur de Dracula risquent par ailleurs d’avoir l’impression d’être face à une version simplifiée des règles du jeu, et en effet certains mécanismes (les capacités des personnages, le système un contre tous…) y font fortement penser.

Le jeu n’est au fond pas si désagréable que ça, mais il possède de nombreux défauts. Le principal point noir a trait au design du jeu, qui laisse franchement à désirer. Les photos de la série utilisées pour le plateau (trop simpliste), les cartes des joueurs, les jetons sont à peine retravaillés, et dans une définition pas toujours au top. Si le jeu peut être mené à son terme par les deux camps, il y a plusieurs points de déséquilibre. À commencer par le delta entre Buffy et les autres personnages. Quand la tueuse subit à peine une égratignure, ses alliés sont régulièrement aux portes de la mort. Il existe également plusieurs configurations qui « bloquent » le jeu, et ne font l’objet d’aucun ajustement au niveau des règles. Et pour une durée de jeu aussi longue (2h00), force est de constater que les actions possibles sont pauvres (et que la deuxième partie du jeu est encore plus répétitive que la première). Sachant qu’il aurait été de bon ton de prévoir davantage de dés, qui sont de base en sous-nombre quand c’est au tour de Buffy de jouer.

Niveau vampirique, on est donc dans l’univers de la série de Joss Whedon. On trouve ainsi plusieurs des vampires phares de la série dans le clan des méchants, notamment Le Maître et Spike (Mais aussi Drusilla ou encore le Juge). Sur les dés, se sont également les pieux qui permettent de tuer les ennemis. Sachant que les vampires sont hiérarchisés entre vampires mineurs, vampires, alliés du maître et le fameux maître. À part ça, pas grand chose à se mettre sous la dent au niveau de l’univers vampirique.

Un jeu qui a des côtés sympathiques mais s’avère plombé par son système défaillant et son design totalement raté. Les fans de la série y verront un objet à ajouter à leurs collection, les autre peuvent tout à fait passer leur chemin.

Bradley, Milton. Menace sur Sunnydale

Bradley, Milton. Menace sur Sunnydale

Bradley, Milton. Menace sur Sunnydale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *