Vitali, Laura. Interview avec l’auteur du Guide de survie en territoire ado

Bonjour Laura. Pouvez-vous vous présenter pour les internautes de Vampirisme.com ?

Bien sûr ! Je suis actuellement libraire à Paris, dans une librairie indépendante spécialisée jeunesse. J’exerce le métier de libraire depuis un peu plus de quatre ans. En parallèle, je suis également bloggeuse, mon blog se nomme la Bibliothèque de Glow (http://glowmoonlight.unblog.fr/) et existe depuis cinq ans maintenant. Je suis également responsable de la rubrique jeunesse du webzine ActuSF. 2.

Vous venez de sortir le Guide à trimballer de la littérature Ado chez ActuSF. Pouvez-vous nous raconter la genèse de ce projet ?

L’histoire de ce projet est assez simple, elle est venue lors des Utopiales de 2011 où l’on a évoqué avec Jérôme Vincent la possibilité de faire un guide sur les lectures Young Adult étant donné l’énorme production qui a lieu depuis quelques années. Un mois et demi plus tard, Jérôme m’en reparle et me demande si j’étais intéressée pour faire ledit guide… j’ai évidemment dit oui !

Comment avez-vous sélectionné les ouvrages qui constituent le cœur de ce guide ? La sélection était difficile, car au début, j’avais plus de 150 ouvrages et sagas qui pour moi étaient incontournables, mais il fallait bien évidemment sélectionner. Le choix s’est fait en partie sur mes lectures et mes coups de cœurs, mais également sur ce que l’on ne peut considérer que comme des indispensables du genre : Twilight, Hunger Games, Quatre filles et un jean, Entre chiens et loups….

Comment définir de manière stricte l’appartenance ou non d’un ouvrage à la sphère Young Adult ? Est-ce seulement possible ?

De mon point de vue, définir de façon stricte ce qui fait qu’un livre est du Young Adult ou non n’est pas possible. Pour vous donner quelques exemples d’ouvrages difficilement classables : Eragon, Percy Jackson, les Chroniques du monde émergé… ces ouvrages sont lus à partir de 10-11 ans jusqu’à 15 ans et parfois plus, alors dans quoi les classer ? En jeunesse ou en ado ? La réponse est très subjective… ces livres ne sont d’ailleurs pas mis dans le guide, mais la question d’est posée, en particulier pour Eragon ou encore Harry Potter (la maturité du lectorat évoluant avec les tomes, on passe subrepticement de la jeunesse à une littérature plus mature et plus adulte avec de nouvelles problématiques) qui ont tout deux dépassé, et de loin, leur cible originale.

De fait, ne peut-on pas observer une certaine perméabilité du Young Adult au lectorat plus adulte ? Comment expliquer cette attraction d’un public hors-cible par cette nouvelle une littérature jeunesse ? Est-elle si nouvelle que ça ?

De mon point de vue de libraire, au contraire, le Young Adult n’est absolument pas perméable au lectorat plus adulte. J’ai souvent le cas de parents venus prendre des livres pour leur ados, mais les lire après eux également, attendant même impatiemment la suite. Et non, le YA n’est pas si jeune que cela, mais le contexte culturel fait qu’il connaît un énorme regain d’intérêt grâce à des adaptations au cinéma et à des livres « locomotive », c’est-à-dire, qui entraînent tout le secteur du YA à fonctionner.

Le vampire a t’il une place particulière dans la littérature Young Adult ou n’est-il qu’une créature parmi tant d’autres ?

Le vampire aura toujours une place à part, ne serait-ce que parce que c’est une des créatures fantastiques les plus connue à travers de très nombreuses œuvres, tous supports confondus. Je pense notamment à la série Buffy, qui a entraîné toute une génération (dont la mienne) à regarder le samedi soir, les aventures de la Tueuse. Et par extension, le YA a été la continuité de cet intérêt pour le mythe du vampire, notamment avec des séries comme Vampire Academy, Vampire City, Evernight, La Maison de la nuit, Night World… sans compter les one-shot (parce que parfois, les séries, c’est lassant).

Quel regard portez-vous sur l’évolution du vampire en littérature ces dernières années ?

Et bien à la fois intéressé mais également désabusé, car quand quelque chose marche (que ça soit du livre ou autre chose), il est souvent exploité jusqu’à la moelle, cela ne donnant pas toujours de la qualité…

Quelles sont vos premières et dernières rencontres avec un vampire (littéraire et / ou cinématographique) ?

Les adaptations d’Anne Rice font partie de mes premières rencontres avec des vampires, notamment l’inoubliable Entretien avec un vampire. En lectures, j’ai lu pas mal d’anthologies sur le mythe du vampire, ainsi qu’un essai ou deux. Durant mon adolescence, je me rappelle également avoir lu, Eros Vampire un recueil de nouvelles érotiques ayant pour personnages principaux des vampires. Elles étaient inégales au niveau de la qualité, mais certaines restent absolument mémorables ! Parmi mes dernières rencontres vampirique, ont peux citer Nosferas, La suite de la série La Société des S (absolument méconnue, mais géniale !), et le nouveau spin-off de Vampire Academy : Bloodlines.

Pour vous, comment peut-on analyser le mythe du vampire? Qu’est ce qui en fait la pérennité ?

Pour moi, le mythe du vampire est une merveilleuse façon d’associer nos rêves de fantastique avec la réalité. Le vampire sert de passerelle à nos fantasmes : à la fois mystérieux, distant et ancré dans notre mythologie aussi bien ancienne que contemporaine. Son succès au fils des nombreuses décennies (et même siècles) ne se dément tout simplement pas car on a toujours autant envie de rêver, et de croire à un autre monde, pas si loin du notre où d’autres choses seraient possibles…

Avez-vous encore des projets de livres sur ce même thème ? Quelle va être votre actualité dans les semaines et les mois à venir ?

Non, je n’ai pas d’autres projets de guides pour le moment, mais rien n’est gravé dans la pierre ; ) Mon blog me prend pas mal de temps en ce moment, donc, vous pourrez toujours aller voir les chroniques qui sont dessus ! Et si j’ai une actualité, ce sera également annoncé sur le blog. Merci pour cette interview.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *