(Re-)Découverte d’une ancienne sérialisation américaine de Dracula

Quand le Dracula de Bram Stoker apparaît dans le magazine Argosy: the World’s Best Short Stories (Londres, 1926), Florence, la veuve de Bram Stoker, l’introduisit dans les termes suivants : «Il (Dracula) est désormais disponible en feuilleton pour la première fois […] J’ai volontiers donné ma permission à l’éditeur pour le publier sous forme sérielle.» 1

Mais déjà dans une publicité du New York Times datée du 7 octobre 1899, Doubleday & McClure signalait que Dracula avait rencontré «beaucoup de succès en Angleterre, et sous forme de feuilleton aux Etats-Unis.» Il aura fallu attendre 2012, malgré tout, pour que le biographe de Bram Stoker, David Skal n’exhume la première version de Dracula publiée en série. Sous le titre Dracula : A strong story of the vampire, elle apparut dans le Charlotte Daily Observer (Charlotte, Caroline du Nord), à raison d’un épisode par semaine, et fut publiée du 16 juillet 1899 au 20 décembre 1899. 2

Dans sa dernière biographie de Dracula, Something in the Blood, Skal mentionne cependant qu’il dû y avoir des adaptations en série antérieures :

(Re-)Découverte d'une ancienne sérialisation américaine de Dracula

Bien que je n’ai pas découvert le feuilleton mentionné, dont la publication s’est étalée du 10 mars au 10 avril 1899, j’ai aujourd’hui découvert une autre version, qui l’a suivie de peu. Le 3 mai 1899, le Daily Inter Ocean (Chicago, Illinois) annonçait en page 5 un tel feuilleton, sous le titre Dracula, or the human vampire. En fait, cette version utilisa le titre The strange story of Dracula – a Tale of Thrilling Adventures, Mystery and Romance. La publication démarra le 7 mai 1899, plus de deux mois avant le premier épisode du Charlotte Daily Observer, et se termina le 4 juin 1899. Cela n’en fait pas le première adaptation sérielle : comme je l’ai découvert en juin 2016 3, l’adaptation en feuilleton de la traduction hongroise de Jenő Rákosi avait commencée dès le 1er janvier 1898, dans le Budapesti Hírlap.

(Re-)Découverte d'une ancienne sérialisation américaine de Dracula
Tel je l’explique dans ma troisième interview pour Vampirisme.com (qui paraîtra dans les prochains jours), le feuilleton de Mörkrets makter publié dans le Dagen (qui débuta le 10 juin 1899) et dans Aftonbladets halfvecko-upplaga (à partir du 16 août 1899) a pu être inspiré par l’initiative antérieure de Rákosi. Mais de manière assez intrigante, à commencer par le Daily Inter Ocean, on remarque que le nom « Westenra » n’est pas toujours écrit correctement. Parfois, on lit « Westerna » (épisode du 12 mai 1899, page 7), et dans les annonces du 3, 4, 5 et 6 mai 1899, on trouve même « Western » – la même variation que dans la version suédoise, et plus tard que dans la version islandaise.

(Re-)Découverte d'une ancienne sérialisation américaine de Dracula

Peut-être la traduction/adaptation suédoise prit-elle comme point de départ le texte publié dans le Daily Inter Ocean –  le plus important journal de Chicago, qui a été de nombreuses fois mentionné comme source par Aftonbladet et d’autres journaux suédois ? Il reste encore beaucoup de mystères. Mais pour une journée ordinaire comme celle-ci, qui ne promettait qu’un après-midi gris et pluvieux, et à un mois du 120e World Dracula Day, je suis assez content de ce petit rayon de soleil.

Munich, 26 April 2017
Hans Corneel de Roos

Notes:

  1. Miller, Elizabeth (ed). 2009. Bram Stoker’s Dracula – A Documentary Journey into Vampire Country and the Dracula Phenomenon, New York: Pegasus Books, p. 284.
  2. Browning, John E. (ed). Bram Stoker’s Forgotten Writings. New York: Palgrave, 2012.
  3. De Roos, Hans Corneel. 2016. ““Buda-Pesth seems a wonderful place” How a Hungarian newspaperman produced Dracula’s very first translation and serialisation.” Letter from Castle Dracula of 30 June 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *