Des tombes de vampires exhumées en Pologne (Gliwice)

Dans la ville de Gliwice (au sud de la Pologne) des archéologues, mandatés à l’occasion d’un projet de construction de route, ont mis au jour des tombes contenant quatre squelettes décapités, dont les têtes avaient été placées entre leurs jambes. Une surprise pour les scientifiques, qui s’attendaient surtout à exhumer des restes de soldats tués durant les combats de la seconde guerre mondiale.

L’histoire exacte des quatre squelettes reste encore inconnue, d’autant que les archéologues, comme en témoigne Jacek Pierzack qui était présent sur place, n’ont pu que constater l’absence totale d’objets aux côtés des dépouilles, comme des bijoux, des boucles de ceintures, etc. qui auraient pu leur permettre de disposer de quelques pistes pour estimer la période à laquelle ces quatre squelettes ont subi ces traitements.

Il reste donc encore quelques tests à faire, mais il semblerait que ces inhumations pourraient remonter au XVIe siècle. Certains hésitent par ailleurs à les attribuer à la peur des vampires ou à une épidémie de choléra.

Le Telegraph rapporte les propos d’historiens locaux qui attestent de telles pratiques après que le christianisme se soit implanté dans les pays slaves. Il semble que la décapitation était vue comme la seule manière fiable pour empêcher les personnes susceptibles de devenir des vampires après leur mort, de se relever de leur tombe.

La dernière inhumation d’une personne suspectée d’être un vampire à l’intérieur des frontières polonaises remonte à 1914, dans le village de Stare Mierzwice. Un mort y aurait en effet été décapité et sa tête placée entre ses jambes de manière à prévenir son retour en tant que créature non-morte.

Des tombes de vampires exhumées en Pologne (Gliwice)

Squelettes du site de Gliwice. Matériel de presse du Conservatoire Régional des Monuments.

 Sources :
The News.pl, Foxnews

4 réponses à Des tombes de vampires exhumées en Pologne (Gliwice)

  1. Nathy dit :

    C’est dingue de se dire qu’il y a encore un siècle ce genre de chose se pratiquait encore…

  2. jack35 dit :

    Je connais un cimetière dans la Drôme où il y a des pierres tombales qui indiquent qu’il y a un vampire sous celles-ci.

  3. Adamas dit :

    C’est surtout dingue de croire que l’on ne les pratique plus au jour d’aujourd’hui !

  4. Elwira dit :

    On suggère sans preuve dans plusieurs articles, que les personnes étaient décapitées non après la mort mais tuées. C’est plus « sexy-Sensas ». Mais les journalistes ne sont même pas au courant que ce n’était pas la Pologne au XIVe s.
    Gliwice c’est en Silésie, qui était slave jusqu’en 1138. Car plus tard, la Silésie devient indépendante donc plus faible , puis divisée et était germanisée. Elle revient en Pologne après 1945 . Ainsi les cadavres (vampires ou non ) ne sont pas des polonais ou enterrés selon les rites polonais mais germaniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.