Nightow, Yasuhiro. B3 – Blood Blockade Battlefront, tome 2.

Il y a trois ans, un portail dimensionnel s’est ouvert sur New York. Désormais rebaptisée “Hellsalem’s lot” et recouverte d’un épais brouillard, la ville a vu apparaître phénomènes surnaturels et créatures cauchemardesques. Dans cet univers chaotique, la société secrète “Libra” recrute des individus aux aptitudes particulières afin de maintenir un semblant de paix. Suite à un incroyable quiproquo, Leonardo Watch, un jeune photographe aussi peureux que maladroit, se retrouve membre de cette étrange organisation. Pris dans une spirale de catastrophes en chaîne, combien de temps survivra-t-il aux monstres sanguinaires et autres tueurs psychopathes peuplant cette cité démoniaque ?!

Au sein de cette nouvelle société mélangeant les races et les origines, il est un peuple étrange, les Hématociens, dont le comportement les rapproche des vampires. On suppose d’ailleurs que les légendes vampiriques sont inspirées par ces créatures, venues de l’Alter-Monde. Leur présence, fugace, se caractérise par le déploiement d’une intense lumière écarlate, faisant penser à des ailes. Ils peuvent également prendre la possession d’un cadavre pour évoluer incognito dans ce monde. Léo, qui a une vision spéciale (« les yeux des dieux »), est l’une des rares personnes à pouvoir les voir. Le responsable de Libra fait donc appel à un spécialiste mondial de la chasse aux vampires, Abrams le Chanceux. Son surnom lui vient du fait que lorsqu’un danger survient, il ne lui arrive rien, contrairement aux gens qui l’entourent.

Les Hématociens rôdent la nuit, se nourrissent de sang humain, sont immortels. Ils se transforment en chauve-souri et en loup, l’odeur de l’ail les repousse, et ils sont invulnérables aux artefacts sacrés, comme les crucifix et les hosties. Ils ne peuvent pas traverser une eau courante, il est impossible pour eux d’entrer chez quelqu’un sans y avoir été invité et ils ne se reflètent pas dans le miroir. Le seul moyen de les tuer est de leur enfoncer un pieu dans le coeur. Ils détestent également qu’on puisse connaître leur nom, car cette connaissance permettrait un certain empire sur eux. L’immersion de Léo dans l’Alter-Monde, va permettre de prendre la mesure de leur menace, qui est immense, même si leurs attaques sont pour l’heure limitées et désordonnées.

La race des Hématociens a été supposée fondée par un groupe, appelé les Treize Anciens, dont on sait très peu de choses. Ils seraient le résultat d’expérimentations sur les êtres humains, et la précision de leurs sortilèges est sans comparaison.Même si leur enveloppe charnelle est détruite, ils peuvent se régénérer sans difficulté, grâce à un sortilège accroché à leur ADN. Une seule fois, en 1943, les humains ont été confrontés à un de ces Anciens, qui a arraisonné un bâtiment militaire en mer, et a transformé les 343 membres de son équipage en une gigantesque croix pour narguer les Humains.

Laisser un commentaire