Harris, Charlaine. La Communauté du Sud, tome 10. Une Mort certaine

Peut-être avez-vous remarqué, déambulant dans vos librairies favorites, la réédition en grand format du début de la saga des habitants surnat’ de la Communauté du Sud, Anna Paquin en première de couv’. Le Pygmalion a, en effet, décidé de rééditer la série, dans une nouvelle traduction, dont bénéficie également le tome 10 en poche chez J’ai Lu. Les principaux changements répondent à la préoccupation de correspondre au plus près à la série télé de HBO, qui a sans doute fait en grande partie le succès de Charlaine Harris en France. Le bar à vampires d’Eric (ex-Croquemitaine) devient donc le Fangtasia.

A part ça, alors que la saga tire vers sa fin, l’auteur a décidé de placer son récit entièrement à Bon Temps et de se concentrer sur des intrigues locales, faisant intervenir ses nouveaux personnages sur place.

Côté cœur, on apprend rapidement que Bill ne s’est pas remis de ses blessures à l’argent et qu’il décline rapidement au lieu de se rétablir et que Sookie semble avoir le pouvoir, par sa présence, de le faire se sentir mieux, alors qu’elle ne souhaite pas rester auprès de lui. Mais le réconfort pourrait finalement venir d’ailleurs… la famille, c’est quelque chose d’important pour Bill.

Quant au blond viking dont Sookie s’est éprise, c’est souvent par lui que les ennuis arrivent désormais et cette fois-ci, ce n’est rien moins que son créateur en personne que nous allons rencontrer. Ce dernier va présenter à Eric son « petit frère », un personnage réel connu (non sans lien avec le vampirisme), qu’il a sauvé des affres de l’Histoire. Il représente à mes yeux l’intérêt principal de cette aventure, qui n’en comporte par ailleurs pas tellement (d’intérêt, mais d’aventure aussi).

J’ai eu l’impression que la saga s’essouffle quelque peu, ou qu’elle sert une transition vers les deux ultimes tomes, que j’attends au tournant !

Sookie elle-même se remet pratiquement de ses blessures physiques et morales, mais elle n’est décidément plus la serveuse blonde naïve des débuts, en amour comme en morale. Alors que beaucoup de ses connaissances se marient ou ont des enfants, Sookie ne se pose que vaguement la question d’un tel avenir personnel, tout en montrant toutefois quelques capacités maternelles.

L’on sent, du côté des fées, que tout n’a pas été dit et que quelque chose se trame ou s’est tramé et que, d’une manière ou d’une autre, en même temps que les vampires et les métamorphes, les intrigues de ces créatures nous accompagneront jusqu’au bout.

Au final, j’étais heureuse de me replonger dans l’univers de La Communauté du Sud. Il s’agit d’un tome moins riche que d’autres en péripéties et autres combats sanglants, plus centré sur quelques personnages principaux que de grandes intrigues politico-vampires. Eric entreprend toutefois d’inculquer quelques connaissances en Histoire vampire à sa blonde et on apprend quelques anecdotes, notamment qu’il y avait peu de vampires amérindiens.

6 réponses à Harris, Charlaine. La Communauté du Sud, tome 10. Une Mort certaine

  1. Cloe dit :

    J’ai Lu va refaire les traductions des 9 premiers tomes?

  2. Vladkergan dit :

    Je ne pense pas pour autant, non. Je pense juste qu’ils ont voulu capitaliser sur le succès de la série et se rapprocher au plus près des choix qui ont été fait lors du passage de celle-ci à la VF.

  3. mymi dit :

    D’après un e-mail que j’ai reçu de l’un des agents de Charlaine Harris (juin 2010) il va en effet y avoir une nouvelle traduction des livres de la communautés du sud. Beaucoup de lecteurs français (dont moi) qui avaient lu la version originale se sont plaints de la traduction française et il y a de quoi, entre les noms changés, les dialogues rajoutés etc…

  4. Vladkergan dit :

    Tu as une source précise accessible en ligne à nous indiquer ?

  5. mymi dit :

    Non désolée, j’ai envoyé un e-mail de protestation 🙂 sur le site de charlaine harris et ce monsieur m’a recontacté sur mon mail perso. Je viens de lui renvoyé un e-mail pour lui demander la date précise et la maison d’édition, pour voir si c toujours j’ai lu qui s’en occupe. Donc j’attends la réponse…

  6. shasha dit :

    Le problème etant que pour les fan ayant lu les 9 premier tomes en français certain changement passent mal . Par exemple Leonard Herveau devient tout d’un coup Alcine … c’est assez perturbant de devoir remettre un nouveau nom sur un personnage qu’on connaissait deja …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *