NecuratIeles

Contaminé. Je le suis.

-Par l'Histoire tout d'abord. Bien que de formation littéraire, l'Histoire est ma baguette de sourcier, la condition d'une compréhension de l'Homme, sa mentalité, ses moeurs, ses aspirations.

-Par une histoire ensuite, un folklore certainement : celui du vampire. Au-delà de toute idéalité, tout fantasme ou toute projection érotico-sanguinaire, ce mythe est la plus parfaite représentation de l'Homme : possessif, sanglant, animal, déroutant et conquérant, mais aussi fragile, incapable de vivre parmi les hommes, dominé par ses besoins et, ne l'oublions pas, en profonde souffrance sur cette terre.

-Par Voltaire. Par la raison. Par les Lumières. Tous me désignent avec insistance l'obscénité d'une telle croyance :

« Quoi! c'est dans notre XVIIIe siècle qu'il y a eu des vampires! c'est après le règne des Locke, des Shaftesbury, des Trenchard, des Collins; c'est sous le règne des d'Alembert, des Diderot, des Saint-Lambert, des Duclos, qu'on a cru aux vampires, et que le R. P. dom Augustin Calmet, (...) a imprimé et réimprimé l'histoire des vampires avec l'approbation de la Sorbonne, signée Marcilli! (...) Le résultat de tout ceci est qu'une grande partie de l'Europe a été infestée de vampires pendant cinq ou six ans, et qu'il n'y en a plus ».

-Par mes peurs, mes douleurs. Autant d'images qui se bousculent.
-Par un mercantilisme - osons-le : une soif mordante - animé par une envie irrépressible d'embrasser l'étendue d'une Légende. Le Mythe de l'Humanité.
-Par la volonté de circonvenir aux idées reçues, démanteler les clichés, mettre à bas les croyances pudibondes et réprimer le laxisme herméneutique.

Au fond, s'agit-il réellement d'un mythe ?
Peut-on croire Rousseau quand il traite de la question du vampire ? D'ailleurs, y croit-il lui-même ?

« S'il eut jamais au monde une histoire garantie et prouvée, c'est celle des vampires; rien n'y manque: rapports officiels, témoignages de personnes de qualités de chirurgiens, de prêtres, de juges: l'évidence est complète. »

N'y en a-t-il réellement plus ? Il se cache... Le vampire rôde...
C'est qu'il n'est peut-être pas si loin que ça, pas si étranger...

Maldoror l'a perçu : « Toi, jeune homme, ne te désespère point, car tu as un ami dans le vampire, malgré ton opinion contraire ».

... Serait-ce nous-mêmes ?

Les 15 derniers posts de NecuratIeles

Etymologie du mot vampire
Etymologie du mot vampire
Articles par NecuratIeles le 11/01/2011
On parle de « vampire », mais quelle est l’origine de ce mot ? De nombreux ouvrages et sites répondent à cette question. Mais la malhonnêteté intellectuelle incite souvent à omettre de citer ses sources voire les arranger à sa convenance ou tout simplement, il arrive que certains se trompent en les recopiant/pillant. En outre, la crédulité excessive d’autres engendre une absence totale de vérification des sources. De fait, on s’y perd parfois, d’où l’article présent qui se fonde sur une lecture de nombreux ouvrages afin de reconstituer (au mieux) un tout cohérent.
Collectif. Historia Avril 1979
Collectif. Historia Avril 1979
Dracula a assez peu intéressé les historiens. De fait, les publications dans les revues historiques (sérieuses) ne sont pas très nombreuses. Même si Christian Roux-Pétel n’est pas historien mais journaliste, il ne peut qu’être enrichissant de se pencher sur son article consacré à Vlad Tepes. Un pionner.
Ross, Philippe. Dracula
Ross, Philippe. Dracula
Plusieurs millier de films avec des vampires. Comment faire un choix ? Le livre de Philippe Ross brosse un rapide panorama des productions cinématographiques depuis leurs origines jusqu’à 1990. Un choix limité forcément, mais de nombreuses découvertes en perspective.
0,69 €
Volta, Ornella. Le vampire
Volta, Ornella. Le vampire
Le vampire représente le possible dans l’impossible, la vie qui est possible dans la mort, la mort qui entre, telle une présence vivante, dans la vie. Il représente l’aspiration la plus profonde de l’homme : survivre à sa mort. Il concrétise son angoisse. Violeur de tous les tabous, il réalise ce qui se situe à la pointe la plus extrême du défendu.
19,00 €
Dreyer, Carl Theodor. Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray. 1932
Dreyer, Carl Theodor. Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray. 1932
1932. Vampyr - Der Traum des Allan Grey
Coproduction France / Allemagne
Réalisé par Carl Theodor Dreyer
Avec Julian West, Maurice Schutz, Rena Mandel
6,42 €
Stamp, Cordelia. Dracula Discovered : The writing of the book in Whitby
Stamp, Cordelia. Dracula Discovered : The writing of the book in Whitby
Parmi les étapes du parcours du célèbre Conte et de son créateur il en est une qui surnage : Whitby. C’est ce lieu, si lié à Bram Stoker et son roman, que Cordelia Stamp entreprend de nous présenter dans ce petit livre. Mais surtout, elle souhaite rétablir quelques vérités.
2,32 €
Villeneuve, Roland – Degaudenzi, Jean-Louis. Le musée des vampires
Villeneuve, Roland – Degaudenzi, Jean-Louis. Le musée des vampires
Roland Villeneuve récidive avec un nouveau « Musée », celui des vampires. Aidé de Jean-Louis Degaudenzi, il nous plonge dans une pléiade d’articles – et l’on comprend dès lors la dénomination de « Musée » – collection d’informations aussi diverses et enrichissantes qu’elles nous surprennent par leur contenu.
29,34 €